top of page

Histoire

En 1224, grâce à leur loyauté envers le roi Louis VIII le Lion (1187-1226) les Réolais obtiennent le privilège de construire une forteresse dans le coin sud-ouest de leur ville. Leur récente allégeance au roi de France et l'importance stratégique de la ville justifient cette décision aux yeux du souverain, qui vient de vaincre l'hérésie cathare dans des régions plus à l'est.

Le château est ainsi érigé à l'emplacement d'une simple tour de garde, une turris regula rudimentaire, dressée quarante ans plus tôt dans le jardin du prieuré qui date du Haut Moyen Âge dans le but de protéger les territoires royaux des incursions anglaises. Sa construction débuté en partie par Richard Cœur de Lion est finalisée par Henri III d'Angleterre, alors duc d'Aquitaine, afin de renforcer la défense de la Guyenne anglaise.

Léo Drouyn gravure Quat Sos

Le Château des Quat'Sos est l'un des rares châteaux d'Aquitaine construits entièrement par les rois d'Angleterre, aux côtés du Château de Sauveterre-la-Lémance (Lot-et-Garonne). Ce château est particulièrement notable car ses architectes faisaient partie des plus influents du bas Moyen Âge. Il a servi de modèle pour les châteaux des comtes de Savoie en Savoie et en Suisse romande, ainsi que pour les forteresses construites au nord du Pays de Galles par le roi Édouard Ier d'Angleterre.

Siège de la Réole - Bibliothèque de France

Pendant la guerre de Cent Ans (1337-1453). le château des Quat'Sos est le théâtre de âpres batailles opposant les soldats anglais et français

Le Château de La Réole est de ce fait historiquement connu pour avoir été l'une des forteresses les plus assiégées de l'Aquitaine, subissant huit sièges entre 1225 et 1442. Ces sièges ont marqué des étapes importantes dans son histoire. Les sièges de 1253-1254 ont conduit à la reconstruction du château selon un plan de type "carré savoyard".

Le Château des Quat'Sos a vu passer de nombreux personnages célèbres au cours de son histoire mouvementée. Parmi eux, Charles de Valois, frère du roi Philippe IV de France, Robert d'Artois, comte de Beaumont-le-Roger et l'un des plus éminents seigneurs de son temps, ont marqué l'histoire de ce lieu.  Édouard de Woodstock dit le « Prince Noir » a également foulé les terres de ce château notamment pour préparer certaines de ces expéditions dévastatrices. Bertrand du Guesclin l'un des plus grands capitaines de l'histoire de France, connu pour ses talents de stratège et de chef militaire ainsi que Hugh Calveley  un autre personnage notable, était un chevalier et capitaine anglais ont également marqué de son empreinte l'histoire de cette forteresse.

 

Deux rois ont réussi à assiéger avec succès le Château des Quat'Sos :  Henri III d'Angleterre en 1253-1254 et Charles VII de France en 1442. Henri III, a assiégé le château en 1253-1254, une période critique qui a conduit à la reconstruction du château. Charles VII, roi de France, a mené un autre siège réussi en 1442, consolidant ainsi le contrôle français sur la région. Ces sièges, menés par des rois puissants, ont non seulement façonné l'histoire du château mais ont aussi marqué l'histoire militaire de la région.

L'un des sièges les plus célèbres du château est raconté dans Les Rois maudits, l'illustre fresque historique de Maurice Druon. À la fin de l'été 1324, les armées françaises assiègent le château pour la cinquième fois. Elles utilisent une nouvelle arme, les « bouches à feu ». , et parviennent à obtenir une reddition relativement rapide de la garnison réolaise. Cette capitulation survient au moment des vendanges ce qui pousse les Réolais à préférer sauver la récolte plutôt que de prolonger la résistance. Cet épisode anecdotique ne fait que souligner l'attitude pragmatique de la bourgeoisie réolaise au Moyen Âge la fidélité au maître d'hier ne doit jamais contredire l'intérêt de demain.


À l'issue de la guerre, marquée par la victoire décisive des Français lors de la bataille de Castillon en 1453, la forteresse, tout comme le prieuré et les autres précieuses possessions de la ville, sera de nouveau sous la souveraineté des rois de France.

Blason ville de la Réole
blason guyenne gascogne / Aquitaine
Blason Rois de France
Blason Rois d'Angleterre

Le château, construit à la fin du XIIe siècle et reconstruit au XIIIe siècle, occupe un emplacement stratégique à l'angle formé par la vallée du fleuve et un vallon affluent, tandis que la ville s'est développée en arrière-plan.

 

La partie méridionale du château conserve encore aujourd'hui son aspect de forteresse médiévale, avec sa double enceinte fortifiée préservée. C'est là que le château a le mieux gardé son allure de forteresse du Moyen Âge.

Parmi les quatre tours d'origine (les quat'Sos /les quatre sœurs), seules trois subsistent, dont la majestueuse tour sud-ouest, connue sous le nom de "la Thomasse", dédiée à saint Thomas, par les Anglais, dominant le cours de la Garonne de plus de trente mètres. Une cinquième tour, appelée "du portal", est mentionnée dans un inventaire datant de 1561.

 

La position stratégique du château de La Réole était cruciale pour la protection de Bordeaux. La ville de La Réole, liée au château, avait une importance économique notable grâce à sa production de vin, à tel point qu'une rue de Londres porte son nom. Située sur la Garonne, un axe économique majeur, La Réole était un point de passage pour des marchandises régionales comme le vin et les grains.
 

Au XVIIe siècle, la façade sud a été modifiée avec l'ajout de fenêtres et d'une galerie, signe que le château a perdu sa fonction défensive après le démantèlement en 1629 de la forteresse par le Duc d'Épernon sur les ordres  de Richelieu  et exécuter par le Duc d'Epernon. Une partie de ses remparts a également été démolie, ceux situés dans les jardins actuels, du côté nord-ouest, qui protégeaient autrefois l'entrée du château depuis la ville.

Carte Historique de la Réole, Gironde, Aquitaine
Façade Sud
bottom of page